Chat WhatsApp 🇺🇸

Israël prêt à coopérer avec l’Arabie Saoudite pour le développement du tourisme

Israel et Arabie Saoudite ensemble pour le tourisme

Team Alloj - Article Israël prêt à coopérer avec l’Arabie Saoudite pour le développement du tourisme mis à jour le 23/04/2024

Israël et l’Arabie Saoudite sont en bonnes voie pour espérer dans les mois et années qui viennent une normalisation de leurs relations diplomatiques. Si au rang des bonnes nouvelles, la monarchie wahhabite avait autorisé le survol de son espace aérien par Israël, elle avait refusé il y a trois mois de délivrer des visas à une délégation israélienne pour venir sur le sol saoudien pour une conférence de l’Organisation Mondial du Tourisme. Cette détente pourrait augurer d’excellentes perspectives pour le tourisme des Juifs dans le pays.

Présidé par le royaume saoudien, l’Organisation Mondiale du Tourisme auquel Israël était engagé en tant qu’adhérent, vient d’être nommé membre du comité de planification stratégique par l’Arabie Saoudite. De quoi espérer une réelle détente sur les relations diplomatiques, voire une normalisation de celles-ci dans les mois qui viennent.

Israël a connu à travers les accords d’Abraham une normalisation de ses relations en 2020 avec les Émirats Arabes Unis, le Maroc ou encore le Soudan, un fait historique pour des pays arabes auparavant hostiles à Israël. Le Qatar qui est aussi dans le jeu diplomatique et qui cherche à avoir des relations de premier plan avec tous les acteurs du moyen et Proche-Orient avait aussi autorisé des vols Tel Aviv-Doha à l’occasion de la Coupe du Monde 2022.


Depuis les accords d’Abraham, le tourisme vers Dubaï s’est considérablement développé. L’Arabie Saoudite pourrait se trouver dans le même cas de figure. Le Rabbin Yaacov Yisrael Herzog a pu devenir rabbin du pays en entrant sur le sol saoudien à l’aide d’un passeport américain il y a deux ans. S’il y a eu des initiatives isolées pour importer certains produits certifiés, il y a tout une industrie du casher qui pourrait se développer dans le pays.

Il y a fort à parier que dans les mois et années à venir c’est un tourisme casher de masse qui afflue dans le pays. Celui-ci a une situation favorable avec ses oasis, ses palmeraies et ses villes à la pointe de la technologie. La capitale Riyad n’a rien à envier aux populaires Abu Dhabi, Dubaï ou encore Doha. Alors, peut-on espérer voire venir un émissaire Loubavitch pour proposer des repas casher quotidiens et surtout envisager la création d’un restaurant casher, voire rêver d’un Pessah ou autres club de vacances organisé en Arabie Saoudite d’ici quelques années ?

Accueil du Blog israel actualité arabie saoudite